IMG_5862

 


Les coloquintes et autres citrouilles se dégradent vite quand elles sont conservées à l'intérieur. Alors, avant que ces gourdes pèlerines ne pourrissent, je les ai recouvertes de bandelettes de papier journal pour en garder la forme. Une fois le papier sec, il suffit de le couper en deux et de l'ouvrir comme une noix de coco pour en dégager le légume. Les deux coques sont ensuite resoudées avec des morceaux de papier. Les "cicatrices" sont masquées avec du papier. Le tout est recouvert par une dernière couche de papier d'emballage couleur chanvre.