17 septembre 2013

Courges en papier mâché

Les pluies des derniers jours nous emmènent doucement vers le début de l'automne. Des envies de thé, de feu dans la cheminée, de mousses et de lichens, de soupe de potiron et d'odeurs de champignons. Des envies de déco automnale. Un fois n'est pas coutume, je vous livre un petit secret de fabrication. Voilà comment je réalise des courges en papier mâché.

 

Etape 1 : recouvrir la courge de film alimentaire. Celui-ci empêchera le papier de coller au légume. Couper de petits morceaux de papier. Plus le légume de base est rond et plus les morceaux de papier devront être petits afin de mieux en épouser les courbes. Papier journal, papier de soie, papier d'emballage de chaussures, ... tout est bon. Plus le papier est fin, plus il faudra de couches pour rendre la courge solide. Par contre, plus il est épais et moins bien il épousera les courbes et reliefs. Le choix du papier dépend donc de la forme à reproduire. Préparer votre colle. J'utilise de la colle à bois que je dilue à 50% avec de l'eau. J'en prépare une bonne quantité que je garde dans un pot à confiture. Ainsi, je peux le fermer et le garde plusieurs mois si nécessaire sans qu'il dessèche.

DSC_0503

 

 

Etape 2 : avec un pinceau, appliquer de la colle (colle à bois, colle blanche, colle à papier peint) sur une petite surface du film alimentaire. Appliquer un morceau de papier et le maroufler avec le pinceau. Procéder de la même façon sur toute la surface de la courge en veillant à croiser et superposer les morceaux de papier. Une fois cette première couche de papier appliquée, laisser sécher.

DSC_0489 DSC_0487

 

 

Etape 3 : reprendre la même opération jusqu'à complet recouvrement de la courge. Plus le papier choisi est fin et plus il faudra de couches. En général, j'applique ainsi trois à cinq couches. Lorsque le papier est bien sec, le découper avec un cutter sur toute la circonférence de la courge. Puis, l'ouvrir délicatement en veillant à ne pas déformer ou déchirer le papier. Ces trois premières étapes ne doivent pas excéder quelques jours, au risque de voir pourrir la courge servant de support. Cette précaution prise, une même courge peut servir plusieurs fois.

DSC_0497 DSC_0502

 

 

Etape 4 : repositionner les deux moitiés ainsi obtenues l'une sur l'autre de manière à reconstituer la courge. Utiliser de petits morceaux de papier encollés, positionnés régulièrement pour les maintenir ensemble. Une fois ces "rustines" sèches, la courge est assez solide. On peut alors fermer toute la ligne de séparation. Coller encore trois ou quatre couches de papier sur l'ensemble de la courge pour la rendre encore plus solide. Porter une attention toute particulière à la ligne de séparation pour faire disparaître la boursouflure de la cicatrice.

DSC_0494 DSC_0505

 

Votre courge est maintenant terminée. A vous de décider de la finition que vous voudrez lui apporter : une couche supplémentaire d'un beau papier, une peinture, de la calligraphie, un verni ... Celle-ci n'a pas encore été finalisée. Mais voici celles de l'année dernière.

 

Posté par coeurcannelle à 20:33 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : , , ,