01 janvier 2017

Belle année 2017

 

 

DSC_0363

C'est le moment de vous souhaiter à tous une

belle année 2017.

 

Qu'elle soit pétillante, créative, émerveillée, douce, heureuse, poétique, vitaminée, littéraire, érotique, aventureuse, complice, gourmande, esthétique, exotique, festive, collaborative, studieuse, paresseuse, spéciale, combative, amoureuse, sportive, ... (Choisir la formule qui vous intéresse. Pas plus de 3 choix par personne)


 

 

DSC_0162

 

 

DSC_0157 DSC_0151

 

 

C'est suite à un stage avec Liliane Buchi que j'ai réalisé ces cartes de voeux. Nous avons appris à réaliser des fonds en laissant des traces à la peinture acrylique sur des feuilles de Canson. Je suis partie d'un papier Tiziano coloris Danubio (Fabriano) de format 50x100. J'ai appliqué de la peinture acrylique Terre de Sienne avec une carte de crédit, du plastique d'emballage à bulles, un bouchon de lait. Quelques touches de peinture cuivrée métallique (elle semble plutôt dorée sur les photos) donnent un peu de relief et une note festive à l'ensemble. J'ai ensuite coupé mon grand format à la taille de mes enveloppes. Quelques mots calligraphiés pour terminer. Des cartes de voeux qui sont parties ces derniers jours chez leurs destinataires.

 

DSC_0160

 

 

DSC_0164

 

Posté par coeurcannelle à 15:59 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


07 octobre 2016

Des fleurs de métal

Vous vous rappelez peut-être qu'au mois d'avril, j'avais fait un stage de composition florale. Regula Angerer nous avait appris à réaliser un coeur de végétaux. Et bien, j'ai récidivé. Je suis retournée chez elle pour qu'elle m'apprenne à faire des fleurs en métal.

 

DSC_0489 DSC_0493

 

Des fleurs qui ont très vite trouvé leur place dans le jardin. 

 

DSC_0316

 

Mais combien il a été difficile de faire des photos de ces grosses fleurs noires. Maintenant que le métal commence à rouiller, elles sont un peu plus visibles.

 

DSC_0318

 

 

Posté par coeurcannelle à 07:21 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 mai 2016

Coeur de mousse

 

Elle s'appelle Regula Angerer. Elle est Suisse et vit en Alsace. Elle est fleuriste mais pas seulement. C'est une artiste florale et une touche à tout. Début avril, j'ai eu la chance de passer une soirée avec elle pour un atelier pratique. Nous avons réalisé une composition florale en forme de coeur.

 

 

DSC_0076 DSC_0066

 

Branches, mousses, fibres, plumes, samares, fleurs d'hortensia, coquilles d'escargots, graines,  ... son atelier regorge de trésors plus adorables les uns que les autres. Autant d'éléments que nous avons pu ajouter à notre coeur.

 

 

  DSC_0062

 

Sur une structure en fil de fer, nous avons entortillé diverses fibres, branchages et autres éléments végétaux. La plupart sont maintenus par le fil de fer de base. Les autres sont collés au pistolet à colle.

 

 

 DSC_0064 DSC_0065

 

Autant vous dire qu'en plus d'aimer le résultat, j'ai passé un moment extraordinaire. Merci Regula. Si vous habitez dans le coin, sachez qu'elle anime tout au long de l'année des ateliers pour adultes et pour enfants à Mutzig (Alsace). Elle sera aussi présente lors du week-end d'ouverture de notre jardin Calli'canthus, les 11 et 12 juin 2016.

 

 

Posté par coeurcannelle à 07:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

22 janvier 2016

Encres et Javel

L'été dernier, j'ai participé à un stage près de Nancy avec Stéphane Alfonsi.Le thème était : Ecritures à l'eau de Javel

Je profite de chaque occasion pour améliorer mon écriture. Cette fois-ci, c'est la gothique textura qui était à l'honneur. Mais j'ai aussi tâté de la gothique cursive, de la rustica, de la chancelière et de l'onciale. Quel plaisir de se voir corriger sa tenue de plume et de comprendre enfin comment faire certains traits. La présence d'un maître est vraiment indispensable pour apprendre la calligraphie. Et quand ce maître est aussi sympa et patient que Stéphane, c'est un plaisir.

 

DSC_0581 DSC_0580

Mais ce stage n'était pas un stage de pure calligraphie. Il s'agissait d'écrire à l'eau de Javel. Donc, d'enlever la couleur. Commençons par parler du matériel de base. Pour ce stage, il nous fallait du papier type papier aquarelle qui supporte l'eau (300 g). Mais j'ai aussi fait des essais sur du papier plus fin (180 g) et même sur des pages de livre ancien.

Nous avons aussi utilisé des encres pour réaliser des fonds. Mais attention, pas n'importe quelles encres. Les résultats les plus probants ont été obtenus avec des encres de mauvaise qualité : Colorex ou brou de noix par exemple, qui se décolorent très bien à l'eau de Javel. Les encres de stylo à encre (type Watermann) ne m'ont pas convaincue. Quant aux encres de Chine, cela n'a pas du tout marché.

 

DSC_0224

 

Enfin, nous avons utlisé de l'eau de Javel. Celle-ci était utilisée pure ou diluée. En fait, j'avais trois petits flacons contenant de l'eau de Javel plus ou moins diluée dans lesquels je puisais selon l'effet escompté : très décoloré ou plus léger.

 

DSC_0216

 

Avec cette technique, la première étape est la réalisation de fonds à l'encre. J'ai commencé par mouiller mon papier avec un gros pinceau (ou à l'éponge) avant d'y étaler l'encre au pinceau. Mais au fur et à mesure des essais, je me suis rendue compte que ma technique d'application préférée était de faire tomber quelques gouttes d'encre sur le papier sec avant d'y pulvériser de l'eau avec un pulvérisateur. L'effet obtenu est alors différent. Cela devient très amusant quand on commence à mélanger les encres. J'ai commencé avec des encres vertes, bleues, roses. Mais très vite, mes goûts personnels m'ont emmenée vers des couleurs moins gaies.

 Une fois les fonds secs, nous pouvions écrire dessus avec l'eau de Javel. L'effet est assez bluffant avec les encres Colorex. Le papier redevient blanc sous la plume chargée de Javel.

 Une fois la technique de base acquise, tout était permis. Mais Stéphane nous avait réservé d'autres surprises.

 

DSC_0189 DSC_0190

 

Il avait apporté des lettres d'imprimerie en bois. Nous les avons utilisées de plusieurs façons : en le enduisant d'eau de Javel pour retirer l'encre ; en les enduisant d'encre, pour ajouter une épaisseur ; en les enduisant de liant acrylique avant application de l'encre pour créer une différence de coloration.

 

DSC_0183

DSC_0193

Nous avons aussi calligraphié en cercle.

 Et puis, il nous a fait tester un pigment au jaune d'oeuf, qui donne du relief et du brillant aux lettres calligraphiées. Le numéro 35 sur la photo ci-dessus est réalisé avec ce médium.

 Enfin, il a apporté de la résine (celle utilisée pour les inclusions) que nous avons pu ajouter à nos réalisations. Un bel effet de profondeur qui, pour s'exprimer réellement, demande un support plus dur que le papier. L'essai n'était donc pas concluant mais instructif.

Merci Stéphane pour tous ces partages.

 

 

Posté par coeurcannelle à 16:00 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juin 2015

Stage avec Stéphane Alfonsi

Si vous habitez dans le grand Est ou si vous n'avez pas peur de voyager, ce stage est pour vous. Et sinon, je vous raconterai.

 

Stage Laxou juilletA4

 

 

Des problèmes informatiques m'empêchent de publier des photos. Je vais donc profiter de l'été pour faire une petite pose technique.

 

 

Posté par coeurcannelle à 21:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :


12 décembre 2014

L'art d'imprimer # 3

Troisième technique d'impression apprise lors du stage avec Jeanine Sold : l'impression à la gélatine.

 

DSC_0554Etape 1 : préparer de la gélatine suivant la recette suivante.

Faire fondre 44 g de gélatine alimentaire dans 900 ml d'eau. Chauffer doucement en remuant sans dépasser 60° C.  Lorsque la gélatine est bien fondue, verser lentement (pour ne pas faire de bulles) dans un plateau rectangulaire sur environ 2 cm de hauteur.  Mettre au frigo jusqu'au lendemain pour la faire figer. On peut alors s'en servir plusieurs heures (la notre est restée à température ambiante une bonne après-midi sans montrer aucun signe de faiblesse). Cette gélatine se garde une  bonne semaine au réfrigérateur. Au-delà, elle risque de moisir. Mais on peut tout de même la réutiliser. Il suffit de la couper en cube et de la congeler. Pour la réutiliser,  la refaire fondre doucement dans une casserole et la couler à nouveau dans un plateau.

 

 

DSC_0556Etape 2 : Etaler de l'encre d'imprimerie sur une plaque en verre. Une plaque de marbre ou de plastique fera l'affaire, du moment que la surface est bien lisse et non poreuse. Cette étape permet de travailler avec une couche très fine et homogène de peinture. On pourrait certainement étaler la peinture directement sur la gélatine mais le résultat ne serait pas le même. Et puis, la plaque risque de s'abîmer plus vite.

 

 

 

 

DSC_0555Etape 3 : avec un rouleau encreur, étaler l'encre en couche très fine sur la gélatine. Ne vous inquiétez pas si vous voyez à peine l'encre. C'est normal.

 

 

 

 

 

 

DSC_0560 Etape 4 : disposer des formes en papier découpé ou des élements divers (ficelle, feuille d'arbre, ...) sur la plaque encrée. Si vous déposez des lettres ou des mots, n'oubliez pas qu'ils seront imprimés à l'envers.

 

 

 

 

 

 

DSC_0562Etape 5 : déposer une feuille de papier sur la plaque encrée.

 

 

 

 

 

 

 

DSC_0564Etape 6 : appliquer en frottant avec le plat de la main. Il n'est pas nécessaire d'appuyer fort mais de façon uniforme.

 

 

 

 

 

 

 DSC_0565Etape 7 : soulever délicatement la feuille imprimée. Veillez, durant toutes ces opérations, à ne pas donner de choc à la plaque de gélatine. Un ongle mal placé peut faire une marque irréparable.

 

 

 

 

 

 

DSC_0567Voici le  résultat obtenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voici ma propre réalisation. J'ai écris puis évidé le mot "Voeux" sur une feuille de 12 cm de haut sur 21 cm de large. J'ai placé cette feuille à l'envers sur la plaque de gélatine encrée (mélange de rouge et de bleu). J'ai imprimé une feuille au format A4 : le mot voeux apparaît en rose au travers du pochoir ainsi que la partie basse de la feuille. J'ai recoupé cette feuille A4 pour former un carré de 21 x 21 cm. Le texte "Meilleurs voeux" est rajouté à la plume et à  la gouache. Le nombre 2015 est réalisé au pochoir.

 

DSC_0712

 

DSC_0715 DSC_0716

 

Cette technique ressemble beaucoup à la technique de la gelli plate, technique fétiche des scrappeuses. La gélatine maison a certes quelques inconvénients : elle est un peu longue à préparer (il faut y penser la veille), elle est un peu fragile (certainement plus que la gelli plate) et se conserve une semaine seulement au réfrigérateur. Mais le gros avantage reste son prix. Alors qu'une plaque de gelli plate de 30x35 cm coûte environ 70 euros, celle-ci revient à quelques centimes. A vous de voir ce que vous préférez ...

 

Posté par coeurcannelle à 20:28 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 novembre 2014

L'art d'imprimer # 1

Début novembre, je suis retournée à Metz pour suivre un stage animé par Jeanine Sold : Couleur & calligaphie : le mot et son image. Derrière cet intitulé se cachait en fait un stage sur l'impression. Nous avons travaillé quatre techniques d'impression différentes. Aujourd'hui, je vais vous parler de la collagraphie. Dans cette technique, il s'agit de coller des matériaux sur un carton rigide puis de les imprimer sur le papier (ou le tissu).

 

Concrètement, nous avons tout d'abord sélectionné différents matériaux aux textures variées : feuille d'arbre, dentelle, tissu, papier aluminium, plume, toile de jute, riz, etc ... . Nous les avons collé avec de la colle à bois sur un carton épais en créant une composition. Une fois la colle sèche, nous avons vaporisé du vernis sur toute la surface. Cette couche de vernis servira à protéger les matériaux en créant une isolation avec l'encre.

 

DSC_0724

 

 

Une fois le vernis sec, nous avons encré cette collagraphie avec un rouleau encreur et/ou un pinceau brosse. Il reste alors à procéder à l'impression. Poser le papier sur la surface et appuyer avec les mains de façon à ce que toutes les textures soient imprimées. Même si les résultats obtenus n'ont pas été probants, je pense que cette technique mérite d'être approfondie. J'en veux pour preuve les essais découverts sur les blogs de Patchacha ou de Tiroirs-miroirs. En cherchant un complément de renseignements sur internet, j'ai aussi lu que cette technique était plus efficace avec une presse.

 

DSC_0729 DSC_0730

 

 

Posté par coeurcannelle à 17:37 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 août 2014

Elle est debout sur mes paupières

 

DSC_0862

 DSC_0865 DSC_0873

 

 

 

Le stage avec Stéphane Alfonsi au mois de juillet a été l'occasion de nombreux essais. Réalisé sur place, ce petit travail sur papier aquarelle m'a donné l'occasion de me faire corriger ma chancelière. Pour progresser, il faudra que je m'applique à suivre la bonne inclinaison.

DSC_0870

 

 

En attendant, ce collage m'a permis de tester un petit truc. Au moment de calligraphier le texte, je me suis rendue compte que la gouache n'adhérait pas au collage (papier glacé de revue). Pour remédier au problème, deux solutions s'offraient à moi. Soit mélanger à la gouache une micro goutte de produit vaisselle. Soit passer une couche de gomme arabique sur le papier glacé et le laisser sécher avant de calligraphier. C'est cette deuxième solution que j'ai utilisée. Résultat, une surface légèrement brillante que je n'aurais pas eu en utilisant le produit vaisselle. Et un trait de gouache bien net.

DSC_0867

 

Texte de Paul Eluard calligraphié en chancelière avec de la gouache.

 

Posté par coeurcannelle à 13:27 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 juillet 2014

Peintures, collages et écritures

Tel était l'intitulé du stage proposé par Stéphane Alfonsi à l'atelier Courants d'arts, à Laxou. Trois demi-journées pour apprendre de nouvelles techniques et comprendre les secrets du "maître".

stage alfonsi juillet

 

DSC_0877

 

Je vais vous présenter les techniques apprises à travers un des tableaux réalisés. Le support est un carré de contreplaqué de 20 x 20 cm de côté et 10 mm d'épaisseur. Poncé, il peut ou non être recouvert de gesso. On aurait pu aussi utiliser du médium. L'avantage de ces supports en bois est qu'ils vont supporter les différents traitements (collages et peintures) sans se déformer. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Première étape : la peinture. On mélange du liant acrylique et de la peinture acrylique. On applique une première couche de ce mélange sur le support. On fait de même plusieurs fois de suite avec des couleurs différentes. Si la couche précédente est encore humide, les deux teintes vont se mélanger. Si elle est sèche, on verra la plus ancienne en transparence. Résultat pas très probant pour ce premier essai. Les effets sont sympas mais je ne maîtrise pas encore la technique. Difficile de voir les différentes couches en transparence.

DSC_0827 DSC_0828

 

 

Deuxième étape : le collage. C'est toujours le liant acrylique qui est utilisé, mais cette fois, pour ses propriétés de colle. Des papiers (pages de livres anciens, papiers d'emballage, pages de revues, ...) sont déchirés et collés sur le support déjà peint. Conseil de composition : les papiers doivent se toucher et certains doivent être en lien avec l'un des bords du support.

DSC_0829

 

 

 

Troisième étape : nous sommes à la fin de la première après-midi de stage. Nous apprenons la technique du transfert. Une couche de liant acrylique (encore lui !!) est appliquée à l'endroit où l'on veut positionner le transfert. Avant qu'il ne soit sec, on applique le motif choisi (texte, image, noir & blanc, couleur, ...). On chasse bien l'air et on attend que ce soit bien sec. Le lendemain, nous mouillons légèrement le papier du transfert en frottant (tout en délicatesse) avec le doigt. Le papier fini par s'effriter, laissant apparaître l'encre emprisonnée dans le liant. Ici, j'ai choisi une image en couleur représentant un dessin d'une ville avec ses coupoles et ses murs blancs. Le transfert ne se voit pas du tout sur le fond foncé. On le voit mieux sur le papier imprimé.

DSC_0878

 

 

Quatrième étape : cette première base nous a permis de tester les nouvelles techniques. Elle est alors travaillée. On ajoute de la peinture, des collages, des transferts, de la matière en suivant son inspiration. Certains papiers sont recouverts de peinture, d'autres non. Il peut arriver que le travail des premières étapes soit totalement recouvert. J'avoue être encore un peu timide dans ce domaine. Mes tableaux manquent cruellement de matière. 

Cinquième étape : la calligraphie. Une technique où je devrais être un peu plus à l'aise. J'ai profité de la présence de Stéphane Alfonsi pour corriger certaines erreurs dans mon écriture. Il m'a aussi montré comment déformer les lettres, comme dans ses tableaux.

DSC_0880

 

 

Et voilà le tableau terminé. Le positionnement de la calligraphie ne me plaît pas. Mais c'est un exercice de stage ...

DSC_0877

 

 

 

 

Posté par coeurcannelle à 22:30 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mai 2014

Stage avec Stéphane Alfonsi

Samedi 12 avril 2014. 7h30. Je finis de préparer mes affaires. Papier, pinceaux, baguettes chinoises, boîtes de soda, couvercle de boîte de conserve, tissu, corde, ... je fourre tout ce bric à brac dans mon sac. Je n'oublie pas mon cahier de citations ; cela peut toujours servir ... Je saute dans ma voiture direction Laxou, juste à côté de Nancy. Je suis heureuse. Je frétille comme une ado qui va rencontrer son chanteur préféré. Il faut dire qu'il y a un peu de cela. Je vais participer à un stage de calligraphie latine contemporaine avec Stéphane Alfonsi.

 

ob_3579c5_st-2014-ext-stephane-alfonsi-courant-dart

 

 

Quand je me suis inscrite à ce stage,  je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Aucun indice sur ce que nous allions faire durant cette journée, si ce n'est la liste de matériel. Je pars donc à l'aveugle. Après 1h40 de route, la gentille dame du GPS m'amène devant la porte d'un atelier de peinture. Je sors mes nombreux sacs de la voiture et me retrouve nez à nez avec un jeune homme à l'allure de teenager : cheveux en pétard, petites lunettes de soleil rondes à la Harry Potter. C'est donc avec lui que j'allais passer la journée. Lui et 12 autres personnes venues comme moi pour apprendre la calligraphie latine contemporaine.

 

 

DSC_0258

 

L'espace de travail est vaste et très lumineux. L'accueil est des plus chaleureux. Une grande fresque calligraphiée par Stéphane Alfonsi et Nora Schwartz (ma maman en calligraphie) occupe un grand pan de mur. Nous sommes à l'atelier Courant d'art, domaine de Bernadette Lentgen. Je me réjouis de passer cette journée ici. Mais très vite, les choses sérieuses commencent. Que diable allons-nous donc apprendre aujourd'hui ? Stéphane, en bon maître de séance (comprendre enseignant) s'active devant le tableau noir. Nous commençons à comprendre qu'il s'agira de parler de traits, d'énergie et d'outils.

 

DSC_0255 DSC_0259

 

Nous travaillons d'abord sur la notion  de trait et d'énergie. Avec l'outil de notre choix, nous traçons des traits. Nous remplissons des pages et des pages de traits avec l'idée qu'ils soient énergiques mais maîtrisés. Waouhh ! Pas si simple ...

Quand Stéphane estime que notre geste est assez sûr, il entreprend de nous montrer la diversité des outils utilisables pour tracer des traits. Il nous explique alors comment fabriquer nos propres outils à partir d'objets du quotidien. Nous découvrons ainsi des outils extraordinaires : cola-pen (boîte de soda ou couvercle de boîte de conserve), crocodile-pen (capsules de bouteilles de bière), touillettes, cartes de crédit, tissus, cordelettes et autres joyeusetés dont la fabrication n'a bientôt plus de secret pour nous. Reste à les essayer.

 

DSC_0326

 

Ces gentils oiseaux ne sont pas aussi facile à manier que cela. La difficulté réside essentiellement dans leur maîtrise. Car ils restent de vrais animaux sauvages et leurs réactions ne sont pas toujours celles attendues. Au final, je me prends d'amitié pour la touillette et la carte de crédit. Le crocodile-pen étant décidément trop féroce. Ce n'est qu'en toute fin de stage que je me sens suffisamment à l'aise pour produire mes premiers mots.

 

DSC_0315

 

Cette première photos montre une citation écrite avec trois touillettes scotchées ensemble. Dans les suivantes, j'ai utilisé une carte de crédit, coupée et recouverte de tissu. Le médium est de la gouache.

 

DSC_0322

DSC_0324

DSC_0325

 

Au final, j'ai passé une journée trop courte mais très riche. J'ai rencontré des gens adorables et un professeur passionné. Maintenant que j'ai pris goût aux stages, je ne vais plus m'arrêter. C'est si stimulant !!

 

 

Posté par coeurcannelle à 20:11 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , , ,