Fin mars, j'ai suivi un stage à Metz, avec Jeanine Sold : Formes et contre-formes des gothiques, architecture de la lettre. Ce fut une belle découverte. J'ai rencontré une femme douce, patiente, à l'écoute et à la créativité débordante. Le week-end a été très riche en apprentissages. 

Il avait pourtant commencé dans la douleur. En effet, il m'a fallu apprivoiser la gothique textura, une écriture que je n'avais jamais travaillée. Heureusement, pour ce premier exercice, la régularité n'était pas très importante. Nous avons choisi une citation ("Nous nous aimerons et tous nos enfants vivront"d'Andrée Chédid) et en avons extrait un mot (enfants). Ce mot, nous l'avons calligraphié en gothique textura. Nous en avons ensuite rapproché les lettres jusqu'à ce qu'elles se touchent. Nous avons ainsi pu les relier entre elles pour obtenir cette forme très géométrique. Le mot n'est plus du tout perceptible. La citation a été calligraphiée en gothique cursive et placée au centre de la figure.

DSC_0210

 

 

Dans un deuxième exercice, nous avons travaillé sur l'architecture de la lettre. Nous avons choisi une lettre de l'alphabet en gothique. Ici, j'ai choisi le H. Nous devions préserver/accentuer un des traits caractéristiques de cette majuscule et rechercher toutes les façons de déformer les autres traits. Voilà quelques résultats de mes recherches et les deux propositions que j'ai finalement gardées.

 

DSC_0213 DSC_0215 DSC_0218

DSC_0220

 

D'autres exercices nous ont été proposés, mais je n'ai pas eu le temps de les finaliser. Je vous les montrerai certainement un jour.